Notes d’introduction à l’histoire du tango

 

Une rythmique africaine, des musiciens italiens jouant sur des instruments allemands des mélodies d’Europe de l’Est avec des paroles qui viennent des zarzuelas espagnoles. (Michel Plisson)

 

colgada

 

 

 

Comme le jazz, autre musique américaine, le tango naît à la fin du xixe siècle dans une ville située sur l’embouchure boueuse et complexe d’un important fleuve.

Comme le jazz il plonge ses racines dans l’esclavage, est joué dans les maisons closes et les bas-fonds de la société et exprime en même temps la mélancolie et la fierté d’un prolétariat urbain.

Comme le jazz, le tango est une musique très métissée, que ses origines populaires n’empêchent pas d’être savante, qui va traverser tout le xxe siècle et irriguer de nombreuses autres formes artistiques.

Nous allons, dans les pages suivantes, époque par époque, parcourir les étapes complexes de l’histoire de cette forme musicale et de cette danse.

Origines

Guardia vieja

Guardia nueva

Âge d’or

Nuevo tango

Tango nuevo

 

histoire des styles orchestraux - schéma

 

Sur le plan de la danse, il est important de replacer le tango dans la continuité de celles pratiquées en Occident à l’Age moderne. La Renaissance aime les danses de couple, mais le classicisme, dans sa soif de contrôle, les remplace par des danses collectives, très chorégraphiées. Ces dernières vont dominer jusqu’au début du xixe siècle, où apparaît la valse. Celle-ci est une danse de couple où les corps sont proches et qui, dans la mesure où elle doit s’adapter à l’espace, contient une part (même réduite) d’improvisation. Cette forme d’invention sur l’instant devient, à la fin du siècle, prédominante dans le tango où les corps se sont encore rapprochés. En France les danses collectives chorégraphiées vont disparaître des bals dans l’entre-deux-guerres. Les années 70 voient naître les danses individuelles en groupe (donc d’une certaine manière collectives, mais sans chorégraphie).

 

N.B. : parler de tango argentin est une double erreur (due sans doute au fait que c’est dans ce pays que le plus grand nombre d’enregistrements a été réalisé). En effet cela laisse entendre qu’à l’origine on danse le tango dans toute l’Argentine, ce qui n’est pas du tout le cas : son aire d’invention est limitée à la ville de Buenos Aires. D’un autre point de vue qualifier de tango d’argentin masque le fait que Montevideo, la capitale de l’Uruguay, de l’autre côté du Rio de la Plata, a autant de liens avec la musique et la danse que la capitale argentine (La Cumparsita et Francisco Canaro sont uruguayens, et peut-être même Carlos Gardel). On parlera donc de manière plus exacte de tango du Rio de la Plata (rioplatense en espagnol, mais l’adjectif n’existe pas en français).

 

Agenda

 code couleurs

Cours  & Pratique
Atelier & Stage
Concert   Milonga  Festival 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Recherche dans le site

Free Joomla templates by L.THEME